Choisir la langue :

Soumettre un article

Note à l’attention des auteurs

 

Modalités d’envoi :

Une version électronique (format word ou rtf) doit être adressée à rf-socioeconomie@univ-lille.fr. Un accusé de réception sera envoyé à l’auteur. La revue s’engage à donner, dans un délai raisonnable, un avis motivé (acceptation, acceptation sous réserve de modifications, refus).

Normes de publication :

- Les propositions doivent être originales, l’auteur s’engage à ne pas soumettre son texte à une autre revue durant un délai de trois mois.

- Les propositions peuvent être soumises en français ou en anglais. En cas d'acceptation de l'article, l'auteur devra proposer une traduction en français de la version finale.

- Le volume de l’article ne doit pas excéder 60 000 signes (TOUT compris).

- Titre donné en français et en anglais.

- Résumé (6 lignes maximum) en français et en anglais, ainsi que cinq mots-clés en français et en anglais.

- Identification et coordonnées de chaque auteur (adresse professionnelle, publiable, et adresse personnelle, non publiable) sur la première page du document.

- L’ensemble de l’article (1 ère page exclue) ne devra plus comporter d’éléments permettant d’identifier l’auteur.

- Notes en bas de page, conformément aux appels de note de la même page, numérotées en continu pour tout l’article.

Pour le fichier de votre article, si vous êtes familier avec la chose, l’idéal est d’utiliser une feuille de style, définie une bonne fois pour toute pour chaque type de frappe : texte courant (style « normal »), texte des notes, titres de l’article et intertitres, etc. (on peut par exemple copier la feuille de style du présent document). Cela simplifiera grandement le travail d’édition ultérieur.

Pour les utilisateurs de Macintosh, merci d’enregistrer le fichier de deux façons : en « .doc » et en « .rtf ».

L’article doit comporter des intertitres (style « Titre 2 »), environ tous les 2 ou 3 feuillets.

Contrat de contributeur :

L'auteur d'un article accepté pour publication s'engage à un signer un "contrat de contributeur" avec l'association Les amis de la RFSE. Extraits :

"L’Auteur autorise l’Association, compte tenu de la vocation de la Contribution, à publier ou à faire publier tout ou partie de celle-ci et à procéder aux remaniements rédactionnels rendus nécessaires par les besoins d’harmonisation de la Revue." 

"L'Auteur confirme la propriété de l’Association et lui cède en tant que de besoin, sans contrepartie financière, tous les droits exclusifs d'exploitation de la Contribution."

"L’Auteur aura la possibilité de déposer une reproduction non mise en page de sa Contribution sous forme électronique, sur son site personnel ou sur celui de son institution universitaire ou scientifique, un an après la date de sa parution, conformément à l’article L. 533-4.-I. du Code la recherche. Et cela à condition que cette reproduction soit diffusée à titre gratuit et que la mention soit faite des références complètes de l’article, à la fois sous forme papier et sous forme électronique (notamment son URL sur la plateforme Cairn)."

Modalités d’évaluation :

Les règles de publication de la RFSE sont les suivantes :

-la proposition d'article est d'abord soumise à un avis de pertinence interne de la part du comité de rédaction, visant à vérifier que le texte soumis est de qualité et entre dans le périmètre et le projet éditorial de la revue. Voici les critères de l'avis de pertience :

    1) Thématique dans le champ de la RFSE : -Sur l’objet / -Sur le cadrage théorique / -Sur le caractère pluridisciplinaire
    2) Présentation générale : -Style / -Structure
    3) Clarté de la problématique
    4) Clarté du cadrage théorique
    5) Clarté de la méthode
    6) Clarté des résultats
    7) Valeur ajoutée du travail par rapport à l’existant
    8) Bibliographie

-si l'avis de pertinence est positif, l’article est alors soumis à l’expertise de deux rapporteurs externes (en général, un économiste et un sociologue) qui l’évaluent anonymement

    Le comité de rédaction sollicite les rapporteurs externes. Il leur demande un rapport rédigé, d’une à deux pages, faisant état de l’intérêt de l’article, de la cohérence de son argumentation, des éventuels problèmes de forme, et faisant clairement apparaître un avis parmi les propositions suivantes :

    - article publiable en l’état
    - article non publiable en l'état, des modifications mineures sont nécessaires
    - article non publiable en l'état, des modifications majeures sont nécessaires
    - proposition de refus de l'article

    Le rapport est attendu dans un délai de 4 à 6 semaines. Les deux rapports sont envoyés à l'auteur, accompagnés d'un chapô rédigé par le comité de rédaction. Le secrétariat de rédaction assure la continuité des relations avec les rapporteurs et les auteurs, sous la supervision du comité de rédaction.

-chaque article mis en évaluation fait aussi l'objet de discussions régulières en comité de rédaction, qui est souverain en ce qui concerne la décision finale d'acceptation de l'article.

La présentation des références bibliographiques :

Les références bibliographiques doivent être indiquées selon la méthode dite « Harvard » : la référence est appelée dans le texte lui-même par des crochets [Vidal-Naquet, 1989] (éventuellement [Vidal-Naquet, 1989, p. 27]), et la bibliographie est rassemblée en fin d’article (ou d’ouvrage), par ordre alphabétique d’auteur, selon la présentation typographique suivante :

- pour les livres :

VIDAL-NAQUET P. (1989), Face à la raison d’État, Paris, La Découverte.

- pour les articles :

LEVEAU R. (1989), « La Tunisie du président Ben Ali », Maghreb-Machrek, n° 123, Paris, La Documentation française, p. 123-141.

Les titres de livres doivent donc venir en italiques, sans guillemets, de même que les titres de revues. En revanche, les titres d’articles de revue doivent rester en romain et figurer entre guillemets. Les noms d’auteur doivent venir en « petites majuscules », avec majuscule initiale.

Norme des illusrations :

Si vous souhaitez illustrer votre article avec des tableaux, ces derniers doivent être fournis au format Word ou Open Office, et ne pas dépasser la taille de 8,5 x 16 cm. Les formats tableur (excel, etc.) conviennent également.

Si vous souhaitez illustrer votre article avec des images, les dimensions sont les mêmes avec une résolution de 300 DPI. Les formats acceptés : jpeg, tiff, PNG, illustrator, etc.

Quelques règles typographiques simples :

- Alinéas

Chaque fois que l’on va à la ligne pour commencer un nouveau paragraphe, ne pas sauter de ligne. Prévoir un retrait en début d’alinéa (éviter de le faire en tapant plusieurs espaces ou un retrait de tabulation ; il est très préférable de l’intégrer automatiquement dans la définition du style « normal » : retrait de 0,5 cm).

Il est souhaitable de ne pas aller à la ligne pour un nouveau paragraphe trop souvent (lecture difficile car texte trop haché), ni trop rarement (lecture difficile car texte trop compact). Idéalement, compter de 1 à 3 paragraphes par feuillet.

- Noms propres

Ils ne doivent pas être frappés en majuscules, mais, à l’exception bien sûr des lettres initiales, en minuscules (Mitterrand ou Paris, et non MITTERRAND ou PARIS).

- Citations

Pour les citations, les guillemets doivent être utilisés de deux façons :

- si la citation est ouverte par deux points : « Alors la première lettre de la citation vient en majuscule, et le guillemet fermant vient après le point final. » (S’il y a un appel de notes, il doit venir : « Avant le point1. »)

- si la citation est intégrée à la phrase, « alors la première lettre reste en minuscule, et le guillemet fermant vient avant le point final ». (S’il y a un appel de notes, il doit venir « avant le guillemet1 ».)

D’autre part, les citations ne doivent pas être soulignées, ni mises en italiques.

- Sigles

Les sigles (SNCF, CGT, CNPF, etc.) doivent être frappés en majuscules et sans points entre les initiales. La première fois qu’un sigle apparaît dans le texte, le faire suivre de son développement, entre parenthèses : SNCF (Société nationale des chemins de fer français).

- Noms d’organismes

Seule l’initiale du premier mot d’un nom d’organisme doit être frappée en majuscule (Confédération française démocratique du travail, Syndicat national de l’édition, etc.). Un cas particulier, celui des institutions administratives : il faut écrire ministère de l’Agriculture et non Ministère de l’agriculture ; ministère des Affaires étrangères et non Ministère des affaires étrangères.

- Divers

Curieusement, les références temporelles que sont les décennies et les siècles donnent lieu aux typographies les plus diverses. L’« orthodoxie » en la matière est la suivante :

- pour les années…, il faut écrire en chiffres complets : années 1980 (et non années 80 ou années quatre-vingt), années 1970, etc. ;

- pour les siècles, il faut écrire XXe siècle ou XIXe siècle, avec les chiffres romains en petites majuscules et le e en exposant deux corps en dessous du texte normal (et non pas XXème siècle ou XIXème siècle, ni vingtième siècle ou dix-neuvième siècle).