Partenaires

CNRS
Université Lille 1
Clersé UMR8019
Université de Paris 1
Matisse IUF
MESHS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Numéros parus > N° 02 : Le Care : entre transactions familiales et économie des services. > Le Care : entre transactions familiales et économie des services

Le Care : entre transactions familiales et économie des services

Accéder aux articles de ce numéro sur CAIRN...














Le care englobe l'étude de l'ensemble des activités (formelles et informelles) de la prise en charge des soins aux personnes. Cette prise en charge est envisagée sous l'angle d'un soutien multidimensionnel -matériel, physique, moral et psychique- d'individus dépendants , certes, mais aussi de tout individu, en tant que sujet en risque de perte d'autonomie, y compris sociale. Or, ce qui circule et s'échange dans le care est raditionnellement traité de manière distincte en économie et en sociologie. On s'intéresse plutôt aux équivalents monétaires d'un côté et plutôt à la dimension relationnelle des postures, et des activités de l'autre. C'est dans la critique de cette opposition binaire entre sociologie de la famille et économie de la famille, sociologie des services et économie de la santé ou des services, mais aussi entre les objets légitimes de ces deux disciplines que se positionne ce dossier. Les contributions sont traversées par un postulat commun : il n'y a pas de frontière infranchissable entre les objets de l'économie et de la sociologie (ce que savent déjà l'économie hétérodoxe et la sociologie économique), et il est indispensable de penser ensemble, dans une vision d'un double encastrement, ce qui se passe et dans la sphère des activités économiques et dans la sphère des relations sociales pour appréhender au mieux les enjeux du care .

Editorial :

Sandrine Rousseau, L’égalité hommes-femmes : un outil d’augmentation (générale) du temps de travail ?

Le care : entre transactions familiales et économie des services

Chantal Nicole-Drancourt, Florence Jany-Catrice, Le statut du care dans les sociétés capitalistes. Introduction

Viviana Zelizer, L’économie du care

Claude Martin, Qu’est ce que le social care ? Une revue de questions

Jean-Louis Laville, Services aux personnes et sociologie économique pluraliste

Isabelle Guérin, L’argent des femmes pauvres : entre survie quotidienne, obligations familiales et normes sociales

Florence Degavre , Marthe Nyssens, L’innovation sociale dans les services d’aide à domicile. Les apports d’une lecture polanyienne et féministe

Thierry Ribault, Aide à domicile : de l’idéologie de la professionnalisation à la pluralité des professionnalités

Dominique Meda, Pourquoi et comment mettre en œuvre un modèle à « deux apporteurs de revenu/deux pourvoyeurs de soins ?

Laurent Fraisse, Vincent Lhuillier, Francesca Petrella, L’accueil des jeunes enfants en Europe : vers des formes de gouvernance multilatérale et intégrée ?

Hors dossier :

Jérôme Denis, Projeter le marché dans l’activité. Les saisies du public dans un service de production télévisuelle

Gérald Gaglio, La dynamique des normes de consommation : le cas de l’avènement de la téléphonie mobile en France

Harold Levrel, Les indicateurs de développement durable : proposition de critères d’évaluation au regard d’une approche évolutionniste de la décision

Note critique :

Stephan Kampelmann sur Jean Gadrey, En finir avec les inégalités, 2006.

Comptes rendus de lecture :

Marie-Anne Dujarier sur François Aballéa, Michel Lallement (dir.), Relations au travail, relations de travail, 2007.

Marie-Christine Le Floch sur Laurence Le Douarin, Le couple, l’ordinateur, la famille, 2007 .

Bruno Tinel sur Olivier Godechot, Working rich. Salaires, bonus et appropriation du profit dans l’industrie financière , 2007.

Bruno Tinel sur Bernard Guerrien, L’illusion économique, 2007.

Bruno Tinel sur Christophe Ramaux, Emploi : éloge de la stabilité , 2006.

Martine Pernod-Lemattre sur Dominique Méda, Hélène Périvier, 2007, Le deuxième âge de l’émancipation. La société, les femmes et l’emploi .