Partenaires

CNRS
Université Lille 1
Clersé UMR8019
Université de Paris 1
Matisse IUF
MESHS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Appels à articles > Crédits à la consommation et endettement des ménages.

Crédits à la consommation et endettement des ménages.

PDF - 29.9 ko
English Version
Consumer credit and household debt
Date limite d’envoi des contributions : décembre 2010

Dans La Distinction, P. Bourdieu évoquait le crédit à la consommation comme un moyen utilisé par les personnes « pressées » (la petite bourgeoisie en ascension) leur permettant d’accéder « avant l’heure, avant leur heure » aux biens de consommation signant l’appartenance sociale plus désirée qu’objective. D’autres motifs d’utilisation du crédit ont aujourd’hui pris le pas sur ce créditdistinction, comme le montre l’implication des crédits revolving dans les processus de surendettement ou encore l’émergence de la revendication du droit d’accès au crédit. Nous envisageons de consacrer un numéro aux crédits à la consommation. Conformément à la ligne éditoriale de la revue, nous souhaitons une participation des représentants des différentes disciplines. Sans préjuger du contenu des contributions, nous proposons une série de questionnements relatifs à la confiance, à l’endettement ou aux situations de crise auxquelles le crédit participe. Les contributions pourraient s’inscrire à l’intérieur de ces questionnements.

Crédit et confiance
Des transactions impersonnelles...

Quel est le rôle de la puissance publique dans le processus de dépersonnalisation des transactions de crédit ? Comment ont été construits les outils socio-techniques permettant l’octroi sur des critères standardisés (scores) ? Comment peut-on caractériser la performativité des modèles économétriques de calcul du risque ?

… Ou des transactions encastrées ?

Comment déconstruire le discours managérial des banques généralistes sur la relation client ? Quelles compétences, quels équipements sont nécessaires aux consommateurs pour accéder aux marchés de crédit ? Comment théoriser l’incertitude, le risque ou la confiance à partir de l’observation du fonctionnement concret de ces marchés ? Comment le contentieux en matière de crédit à la consommation peut-il être un objet d’étude pour les chercheurs en sciences sociales ?

Catégories pratiques de l’endettement et carrières d’emprunteurs
Les ménages et les institutions de crédits

Comment se construit un rapport heureux ou malheureux à la banque ? Peut-on parler de trajectoire d’endettement, de carrière d’emprunteurs ? Peut-on identifier des stratégies d’endettement vis-à-vis des différents types d’offreurs de crédits ?

Le recours au crédit dans les pratiques budgétaires des ménages

Quels sont les usages des crédits dans la société de la consommation (soudure, ostentation, épargne inversée...) et que peut-on dire de leurs évolutions ? Quelles sont les conséquences de l’endettement en crédit à la consommation dans les relations familiales, de couple ? Est-ce une nouvelle « cause commune » ? Peut-on réaliser une approche genrée de l’endettement ou des offres de crédit ? En quoi le crédit peut-il contribuer à penser les relations entre capacité de projection de soi dans l’avenir et classes sociales ?

Crise et endettement, crise de l’endettement ?
Qu’est-ce que le surendettement ?

Comment les ménages passent-ils des déséquilibres financiers au surendettement ? En quoi le surendettement est-il une catégorie politico-administrative ? Que peut-on dire du traitement social des déséquilibres financiers ?

Crise et endettement

Comment inscrire le développement du crédit à la consommation dans la perspective d’histoire des politiques économiques, monétaires et de libéralisation des marchés financiers ? Quels liens peut-on établir entre l’érosion des salaires et le recours à l’endettement ? Comment penser la promotion de l’endettement individuel et la précarisation contemporaine des parcours professionnels ? Dans quelle mesure l’endettement peut-il constituer un soutien temporaire à la formation de la demande globale tout en contribuant à la fragilisation de sa formation future ?

Les travaux portant sur le microcrédit sont les bienvenus pour autant qu’il s’agisse de crédits finançant la consommation. Les contributions portant sur les pays étrangers, États-Unis, pays du Sud, de l’Est ou comparaisons, seront particulièrement appréciées.

Les consignes aux auteurs.

Secrétaire de rédaction de la RFSE,
Guillaume Yvan,
bureau 205 bâtiment SH2 CLERSE
(USTL Lille1, 59 655 Villeneuve d’Ascq Cedex)

rf-socioeconomie[at]univ-lille1.fr